• 4
  •  
  •  
  • 1
  •  
    5
    Partages

Et si on allait manger au Harold’s ?!

Ce n’est pas la première fois que je vais manger au Harold’s, mais cela faisait pratiquement deux ans que je n’y étais pas retourné. A une époque j’y allais plusieurs fois dans le mois. Il faut dire qu’on tombe rarement sur un restaurant ou le maître mot est l’excellence:

Accueil : Admirable! Bouffe : Merveilleuse! Service : Parfait!

Je pourrais m’arrêter la et me pencher sur mon prochain article mais non !

Il faut absolument que je vous parle d’eux.  Habituellement j’y allais spécialement pour manger des cotes de bœuf. En réservant, je m’assurais qu’il y en ait car la carte change régulièrement ! J’étais littéralement amoureux de leurs cotes de bœuf, épaisses, tendres, pleines de goût… Ouais ! C’est clairement de l’amour ça !

Aujourd’hui j’y suis retourné pour la première fois depuis des mois. Ça n’était pas prévu mais j’y suis allé après une merveilleuse visite -_- du salon de l’agriculture ou j’ai appris qu’un âne acheté en France coûte 800€ et qu’il est revendu 3 fois plus cher arrivé en Martinique. Il était beau cet âne !

Bref !

La fin de service au Harold’s est à 15h00, j’appelle a 14h26 afin de réserver pour 14h45, le sourire aux lèvres (oui, on entend les sourires au téléphone, vous le savez, je le sais) mon interlocutrice prend ma réservation.

Arrivés sur place, cartes en main, on passe commande en s’assurant déjà de la fin du déjeuner car le clou du spectacle, le pain perdu du Harold’s sera évidemment de la partie !

Pour mon acolyte, le choix est fait : Saint –Jacques Foie Gras , risotto crémeux, écumes d’araignée de mer.

Ouais, je sais ça fait rêver, surtout que moi je suis dans le classicisme le plus profond qu’il soi : Pièce de faux filet de bœuf « Salers », frites maison, sauce poivre !

Visiblement les Saint Jacques au Foie Gras furent de l’ordre de la griserie, de l’extase. L’assemblage des trois frôlait apparemment le génie !

De mon coté, sans avoir trop pris de risques,  mon faux filet salers fut d’une tendresse absolue. Pas besoin de rajouter du sel ou quoi que ce soi d’autre… Cette viande était parfaite. Les frites maison, elles, ont eu toute mon affection ! Je me souviens de l’époque ou ma mère refusait d’acheter des frites surgelées…. Et que je devais peler et couper les pommes de terre si j’avais ne serait ce qu’une infime envie de manger des french fries ! Merci manman de m’avoir appris le gout des bonnes choses !

 

Soupirs…. Comment s’arreter en si bon chemin ?!

Voici venue l’heure du pain perdu ! Oh god… la, on est pile poil dans la gourmandise absolue, l’un des sept péchés capitaux ! Et vous savez quoi ? On s’en fout !

Habituellement, le caramel de mon pain perdu est remplacé par de la sauce chocolat, mais ce jour la il n’y en avait plus… Qu’à cela ne tienne, on tente le coup ! Ce sera du pain perdu sans modifications. Même chose pour mon acolyte qui décidément a de bons gouts !

Avant d’écrire ce paragraphe, je me suis mordu la lèvre et repensé à ce dessert majestueux… Croquant à l’extérieur, moelleux à l’interieur. Le pain perdu du Harold’s c’est comme quand vous avez des émotions contradictoires pour cette femme… Vous l’aimez, mais vous la  detestez de vous faire l’aimer comme ça car vous savez qu’à la fin vous serez celui qui pleure ! Eh bien c’est ça le Pain perdu du Harold’s !

Naannn jdéconne ! Aucuns remords, aucuns regrets, ce dessert est une bombe ! Une bombe qui une fois en contact avec votre palais vous fera vous rapprocher un peu plus du paradis !

Le Harold’s est ouvert tous les jours sauf le dimanche. En semaine, du lundi au vendredi le midi. Le week-end, le vendredi soir et le samedi soir. L’adresse: Rue Piétonne les Villages ZAC de Rivière Roche, Fort-de-France 97200. Pour les joindre: 0596 600 374.

Harold’s, une chose est sure: je ne te négligerai plus jamais! I love you!

 


  • 4
  •  
  •  
  • 1
  •  
    5
    Partages

Related Article

No Related Article

1 Commentaire

Leave a Comment